DÉROULEMENT D'UN CONCOURS COMPLET

Le concours complet peut, selon les niveaux de la compétition et la capacité d’accueil du site organisateur, se dérouler sur un à trois jour. Cependant, hormis un événement météorologique exceptionnel, tous les candidats d’une même catégorie passent la même épreuve lors de la même journée. Chaque participant doit donc se présenter exactement à l’heure qui lui est indiquée dans chacune de ses épreuves.

 

Chaque épreuve est notée de façon séparée. Par la suite, les pénalités de dressage, du cross et du saut d’obstacles sont additionnées. En concours complet, le classement des cavaliers se fait par pointage négatif ; c’est-à-dire que le cavalier qui a le moins de points de pénalité à la fin du concours est déclaré vainqueur.

En arrivant sur le site du concours, le cavalier doit obligatoirement passer au secrétariat récupérer son enveloppe. Celle-ci contient ses horaires de départ pour les trois divisions, son numéro d’identification à mettre sur la bride de son cheval, son dossard pour le cross et des informations relatives au concours.

De façon globale (mais non obligatoire), le déroulement d’un concours est le suivant :

  • arrivée sur le lieu du concours et récupération de votre enveloppe

  • reconnaissance du parcours de cross

  • épreuve de dressage, suivi d’un classement provisoire

  • épreuve de cross, suivi d’un classement provisoire

  • reconnaissance du parcours de saut d’obstacles

  • épreuve de saut d’obstacles, suivi du classement final et de la remise des prix

La première épreuve est obligatoirement celle du dressage. Ensuite vient le cross puis le saut d’obstacle, bien que c’est deux dernières épreuves puissent être inversées.

  • Pour l’épreuve de dressage, le couple évolue sur un terrain rectangulaire de 60 m sur 20 m (niveaux 1,00 m et supérieurs) ou 40 m par 20 m (niveaux 0,90 m et inférieur).

  • Quelques heures avant leur tour ou la veille, les cavaliers peuvent aller reconnaître leur parcours de cross. Il s'agit d'effectuer l'ensemble du parcours à pied afin de reconnaître le trajet à suivre, les obstacles, choisir ses trajectoires… Il est formellement interdit de faire cette reconnaissance à cheval. Les cavaliers ont néanmoins le droit de reconnaître le parcours quand ils le veulent et autant de fois qu'ils le souhaitent.

  • Le parcours de saut s’effectue comme les parcours de saut « traditionnels ».

 

L’entraide entre concurrents et la bonne humeur de tous font partis de l’ambiance du concours complet !

 

©2020 par ACCC-Q